Connaitre son niveau de langue selon le CECRL (A1, A2, B1, B2, C1, C2)

Connaitre son niveau de langue selon le CECRL (A1, A2, B1, B2, C1, C2)

Dans cet article, nous voulons vous aider à définir votre niveau de langue en anglais, espagnol... afin de pouvoir par exemple l'indiquer sur votre cv ou pour vous inscrire à des cours de langue. Pour cela nous nous basons sur le CECRL:

Publié en 2001 par le Conseil de l’Europe et consultable en ligne, le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) est un document permettant, au travers de programmes de langues, d’enseignements, d’apprentissages et d’évaluations, d’identifier les différents niveaux de maîtrise d’une langue étrangère auquel un apprenant appartient.


Qu’est-ce que le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) ?


Leitmotiv du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL), « Apprendre, enseigner, évaluer » sont les trois mots de nature pédagogique et éducationnelle qui régissent le fondement même de ce dernier. Comme son appellation l’indique, ce dernier est un cadre de référence qui résulte de vingt ans de recherches et qui établit, sur une base neutre, les différents niveaux de maîtrise d’une langue étrangère auquel un apprenant appartient, en fonction de ses compétences en matière linguistique et dont ces derniers sont numérotés comme suit : A1 à C2. 

Ces niveaux de compétences permettront à chaque apprenant d’une langue de se reconnaître facilement dans un niveau ou d’un autre, dans le but d’être informé du niveau linguistique auquel il appartient. Par conséquent, les apprenants d’une langue pourront connaître ce qu’ils « doivent apprendre afin de l’utiliser dans le but de communiquer ; les connaissances et les habilités qu’ils doivent acquérir afin d’avoir un comportement langagier efficace ; le contexte culturel qui soutient la langue ».


Disponible en 40 langues, le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) a pris une ampleur telle qu’il est désormais utilisé dans les 47 États membres du Conseil de l’Europe, et également d’en d’autres continents.


À quel niveau de compétences appartenez-vous ?


Selon le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL), il existe six niveaux distincts de compétences : le A1, le A2, le B1, le B2, le C1 et le C2. 
Ces six niveaux sont eux-mêmes subdivisés dans trois classes distinctes qui permettent de bien distinguer les différents paliers de compétences linguistiques atteints ou à atteindre (voir schéma ci-dessous).

cecrl schema niveau language

Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) a donc conçu et validé, grâce à l’aide de « descripteurs », – personnes qui décrivent – ces six niveaux de compétences, au travers d’un tableau récapitulatif, dans lequel ces derniers sont précisément décrits dans le but de pouvoir correctement se positionner dans un niveau de compétences précis, sur une base de retours d’expériences d’apprenants étant été évalués. 

Note : il est bon de savoir que les compétences ont été hiérarchisées en fonction de trois composantes différentes : la composante linguistique (phonétique, syntaxe, lexique), la composante sociolinguistique (sociologie et linguistique dans un contexte socio-culturel) et la composante pragmatique (rôle des locuteurs dans le langage à travers des situations).

Pour tester votre niveau de langue, vous pouvez aussi passer des tests de langues officiels. En fonction de vos attentes et de vos compétence, plusieurs tests peuvent vous correspondre IELTS, TOIC, TOEFL... Notre partenaire Global Exam propose des tests blancs et centaines d’exercices disponibles en ligne afin d'être prêt le jour J.

global exam banner

Tester mon niveau de langue avec des examens blancs



Catégorie A – Utilisateur élémentaire


Niveau A1 dit « introductif ou découverte »


Ce niveau, faisant parti de la catégorie A appelée « Utilisateur élémentaire » correspond, comme sa dénomination l’indique, à un apprenant de nature débutante. 
Le niveau A1 (Découverte – Breakthrough) « est le niveau le plus élémentaire d’utilisation de la langue à titre personnel ». 
Définit en quatres caractéristiques différentes telles que : comprendre (écouter), lire (comprendre), parler (prendre part à une conversation) et écrire, ce niveau s’oriente vers une personne qui est capable de :

  1. Comprendre (écouter) une information de base et des instructions ou des énoncés simples ;
  2. Lire (comprendre) des informations ou des instructions simples, tels que des panneaux, par exemple ;
  3. Parler (prendre part à une conversation) lors d’une discussion élémentaire d’un sujet prévisible, en utilisant des expressions familières dans le but de se présenter, de présenter l’autre ou même de pouvoir poser une question tout en restant le plus simple possible, par exemple ;
  4. Ecrire des messages courts et brefs ou remplir des formulaires dans lesquels y seront indiquées des informations classiques, telles que la date, l’heure et le lieu, par exemple.

 

Le niveau A2 dit « intermédiaire ou survie »


Ce niveau, faisant également parti de la catégorie A appelée « Utilisateur élémentaire » correspond, comme sa dénomination l’indique, à un apprenant de nature débutante qui s’adapte petit à petit à l’environnement qui l’entoure. 
Le niveau A2 « semble correspondre à la spécification du niveau Waystage (gaspillage). C’est à ce niveau que l’on trouvera la plupart des descripteurs qui indiquent les rapports sociaux ». 
Définit en trois caractéristiques différentes telles que : comprendre (écouter), lire (comprendre), parler (prendre part à une conversation) et écrire, ce niveau s’oriente vers une personne qui est capable de :

  1. Comprendre (écouter) des phrases de nature familière relatives au contexte habituel qui l’entoure, telles que des informations personnelles, le travail et les études, par exemple ;
  2. Lire (comprendre) une information simple et directe relative à un contexte familier, tels que des panneaux, des manuels et des phrases concernant des sujets coutumiers, par exemple ;
  3. Parler (prendre part à une conversation) en exprimant ses opinions de manière simple et concise ;
  4. Ecrire toutes sortes d’échanges à caractère personnel, telles que des lettres et des cartes postales, par exemple.


Il est également à noter que, il existe le niveau A2 + qui « correspond à une capacité supérieure au niveau du Waystage (gaspillage) », dans lequel l’apprenant aura eu une « participation plus active, encore que limitée et accompagnée d’aide ». 
Par conséquent, ce niveau se définit par les caractéristiques suivantes, à savoir : débuter, poursuivre et clôturer une conversation simple, échanger et se faire comprendre lors de sujets simples et décrire de manière brève des activités, des projets et des objets, entre autres.


Catégorie B – Utilisateur indépendant


Le niveau B1 dit « seuil »


Ce niveau, faisant parti de la catégorie B appelée « Utilisateur indépendant » correspond, comme sa dénomination l’indique, à un apprenant de nature assidue. 
Le niveau B1 « correspond aux spécifications du niveau seuil (Treshold) pour un visiteur en pays étranger ». 
Définit en trois caractéristiques différentes telles que : comprendre (écouter), lire (comprendre), parler (prendre part à une conversation) et écrire, ce niveau s’oriente vers une personne qui est capable de :

  1. Comprendre (écouter) l’essentiel d’une conversation classique, des instructions ou des annonces publiques ;
  2. Lire (comprendre) des documents de langue standard, en comprendre le sens général et en relever les informations pertinentes, tels que des articles de presse par exemple ;
  3. Parler (prendre part à une conversation) en exprimant ses opinions et avis autour de sujets abstraits dans une certaine limite ou dans un domaine maîtrisé, tels que des centres d’intérêts et des passions, par exemple ; 
  4. Ecrire des lettres et effectuer de la prise de note concernant des sujets de type familier, tels que des thèmes qui seraient facile à retranscrire par écrit, par exemple.


Il est également à noter que il existe le niveau B1 + qui « correspond à un niveau élevé du niveau seuil », dans lequel l’apprenant aura participé à une plus grande « quantité d’information échangée ». 
Par conséquent, ce niveau se définit par les caractéristiques suivantes, à savoir : donner son opinion concernant divers sujets en les détaillant, offrir une information concrète et échanger de manière à l’aise et assurée sur différentes questions connues ou non, entre autres.


Le niveau B2 dit « avancé ou indépendant »


Ce niveau, faisant parti de la catégorie B appelée « Utilisateur indépendant » correspond, comme sa dénomination l’indique, à un apprenant de nature assidue. 
Le niveau B2 « correspond à un niveau intermédiaire (Vantage – Avantage) ». 
Définit en trois caractéristiques différentes telles que : comprendre (écouter), lire (comprendre), parler (prendre part à une conversation) et écrire, ce niveau s’oriente vers une personne qui est capable de :

  1. Comprendre (écouter) et/ou réaliser un exposé sur un sujet familier ;
  2. Lire (comprendre) le contenu de textes concrets et détaillés en y mettant en relief les informations importantes et pertinentes ;
  3. Parler (prendre part à une conversation) avec facilité à une personne native autour d’une large gamme de sujets, telles que l’actualité et la politique, par exemple ;
  4. Ecrire une lettre aux demandes inhabituelles, telle qu’une lettre de type administratif, par exemple et de prendre des notes lors de cours et d’exposés.Il est également à noter que, selon le Cadre Européen de Référence pour les Langues (CECRL).

il existe le niveau B2 + qui « correspond au niveau supérieur du niveau avancé ou utilisateur indépendant (Vantage) », dans lequel l’apprenant aura participé à « l’argumentation, un discours social efficace, et la conscience de la langue ».

Par conséquent, ce niveau se définit par les caractéristiques suivantes, à savoir : répondre et faciliter la discussion, créer une argumentation en utilisant différents mots de liaison et utiliser un discours assuré et convaincant, entre autres.

Catégorie C – Utilisateur expérimenté


Le niveau C1 dit « autonome »


Ce niveau, faisant parti de la catégorie C appelée « Utilisateur expérimenté » correspond, comme sa dénomination l’indique, à un apprenant de nature autonome. 
Le niveau C1 « est intitulé niveau autonome. Ce niveau semble être caractérisé par le bon accès à une large gamme de discours qui permet une communication aisée et spontanée ». 
Définit en trois caractéristiques différentes telles que : comprendre (écouter), lire (comprendre), parler (prendre part à une conversation) et écrire, ce niveau s’oriente vers une personne qui est capable de :

  1. Comprendre (écouter) une conversation qui traiterait de sujets inconnus ;
  2. Lire (comprendre) de manière rapide et fluide tout en comprenant des expressions inhabituelles ou bien même lire des textes de presse complexes, tels que des articles contenant un autre lexique, par exemple ;
  3. Parler (prendre part à une conversation) lors d’une discussion informelle avec spontanéité et aisance en utilisant un langage clair, structuré et cohérent, telles que lors de réunions ou de séminaires dans son champ d’activités, par exemple ;
  4. Ecrire de manière professionnelle en utilisant la langue avec souplesse, efficacité et aisance dans la vie de tous les jours, tels que lors de rendez-vous ou au cours des études, et de pouvoir rédiger un travail académique ou autre, tels qu’un essai ou un mémoire, par exemple.


Le niveau C2 dit « maîtrise »


Ce niveau, faisant parti de la catégorie C appelée « Utilisateur expérimenté » correspond, comme sa dénomination l’indique, à un apprenant de nature maîtrisé. 
Le niveau C2 a pour but de « caractériser le degré de précision, d’adéquation et d’aisance de la langue que l’on trouve dans le discours de ceux qui ont été des apprenants de haut niveau ». 
Définit en trois caractéristiques différentes telles que : comprendre (écouter), lire (comprendre), parler (prendre part à une conversation) et écrire, ce niveau s’oriente vers une personne qui est capable de :

  1. Comprendre (écouter) des allusions, des documents, etc. et restituer des faits en les résumant de manière cohérente et précise ;
  2. Lire (comprendre) le sens des textes les plus complexes, en mettant en relief leurs détails, tels que des rapports, des mémoires et des thèses, par exemple ;
  3. Parler (prendre part à une conversation) de manière courante sur des sujets complexes avec spontanéité et nuance ;
  4. Ecrire des documents concernant toutes sortes de sujets de manière méthodique, sans faute d’orthographe, de grammaire et de syntaxe, tels que des courriers, des travaux académiques et des comptes-rendus, par exemple.


Pour rappel, six niveaux de compétences différents sont à mettre en avant dans cet article : le A1 (niveau introductif ou découverte), le A2 (intermédiaire ou survie), le B1 (seuil), le B2 (avancé ou indépendant), le C1 (autonome) et le C2 (maîtrise).


En conclusion, si vous souhaitez savoir dans quel niveau de maîtrise d’une langue étrangère vous vous trouvez dans le but d’identifier vos compétences en matière linguistique, il faut que vous vous référiez aux descriptifs des différents niveaux et subdivisions ci-avant énoncées. 


Par conséquent, rassemblez correctement les caractéristiques et les compétences prédominantes que vous avez en votre possession concernant une langue étrangère, et faites le comparatif avec tous les niveaux cités auparavant. De cette manière, vous saurez à quel niveau de compétences vous appartiendrez et si vous êtes plutôt dans le camp des débutants-es, des intermédiaires, des indépendants-es, des autonomes ou des quasi natifs-ves. 


lundi 25 novembre 2019 09:00

mis à jour il y a 2 ans

Organisez votre séjour linguistique

Faites des cours de langues à l'étranger et vivez une nouvelle expérience.

Navigate forward to interact with the calendar and select a date. Press the question mark key to get the keyboard shortcuts for changing dates.

2 semaines
18 ans