L’apprentissage d’une langue en autodidacte c’est possible ?

L’apprentissage d’une langue en autodidacte c’est possible ?

Sans professeur, comment faire pour acquérir les bases d’une nouvelle langue ? Comment s’en sortir si personne n’est là pour nous donner des cours, pour corriger nos erreurs ou encore pour contrôler nos connaissances ? Et puis, une fois adulte, il est beaucoup plus difficile d’assimiler une nouvelle langue, non ? Pour un certain nombre de personnes, apprendre une langue tout seul relèverait du domaine de l’impossible. Et si apprendre une langue étrangère en autodidacte n’avait rien d’une épreuve insurmontable ? Voyons ensemble comment faire.

Apprendre une langue étrangère sans aller à l’école : comment faire ?

L’apprentissage d’une langue n’est pas réservé aux enfants

Certaines personnes qui souhaitent apprendre une langue étrangère de manière autodidacte n’osent pas franchir le pas. La raison ? Beaucoup se sentent « trop vieux » pour apprendre une nouvelle langue.

Cela peut aisément se comprendre, surtout si c’est la première fois que l’on veut se lancer dans l’apprentissage d’une langue seul. Dans nos souvenirs, les manuels de langue sont souvent très scolaires, voire enfantins. Du coup, il est facile de penser que l’apprentissage des langues étrangères est réservé aux plus jeunes.

Rassurez-vous, il existe de nombreuses façons d’apprendre une langue. Et si celle que l’on vous a imposée lorsque vous étiez à l’école ne vous convenait pas, libre à vous d’en tester de nouvelles. Le choix de la méthode : c’est l’un des grands avantages à apprendre une langue étrangère en autodidacte.

Il existe aussi cette « croyance limitante » qui consiste à dire qu’à partir d’un certain âge, le cerveau humain n’est plus vraiment capable d’assimiler de nouvelles connaissances. C’est ce que les linguistes appellent « l’hypothèse de la période critique ».

Si cette hypothèse a été très largement défendue par les chercheurs pendant de nombreuses années, elle est aujourd’hui remise en question. Il apparaît que l’âge n’est qu’un facteur parmi tant d’autres et son influence sur la capacité à apprendre une langue varie d’un individu à l’autre. Après tout, tous les polyglottes ou presque apprennent de nouvelles langues à l’âge adulte.

Si l’apprentissage précoce d’une langue étrangère permettrait une meilleure assimilation de l’accent et de la prononciation, pour le reste rien n’est moins sûr. Étudier une langue à un âge plus avancé aurait même des avantages, surtout s’il s’agit d’une formation autodidacte. En effet, une certaine maturité et une bonne maîtrise de sa langue maternelle sont des facteurs permettent de faciliter le processus d’acquisition d’une nouvelle langue.

Être autodidacte ne signifie pas être seul : trouver un partenaire linguistique

Un autre frein lorsque l’on envisage l’autodidaxie est sans aucun doute « la solitude » de l’apprenant.

Lorsqu’il s’agit d’apprendre à parler une langue étrangère, il est tout à fait possible de remédier à cette solitude… c’est même une nécessité !

Pourquoi souhaite-t-on apprendre une langue ? Pour l’utiliser, pour communiquer avec les autres, pour se comprendre ? Pour tout cela en même temps. Apprendre une langue tout seul, dans son coin, sans jamais pratiquer avec des locuteurs natifs n’a donc que très peu d’intérêt.

Quand on apprend une langue sans professeur, il est donc très important de se trouver un partenaire linguistique.

Très bien, mais un partenaire linguistique, qu’est-ce que c’est exactement ? Il s’agit tout simplement d’une personne dont la langue maternelle est votre langue cible, et donc la langue cible est votre langue maternelle.

Pour simplifier les choses, si vous souhaitez apprendre l’anglais, vous devrez vous trouver un partenaire anglophone qui souhaite apprendre le français. Il s’agit ni plus ni moins que d’un échange de bons procédés.

Vous pourrez ainsi avoir avec cette personne des conversations bilingues vous permettant de mettre en pratique ce que vous apprenez. Rien de mieux pour vaincre le sentiment de solitude de l’apprenant autodidacte tout en améliorant son oral.

Vous pouvez trouver un partenaire de langue dans des cafés polyglottes, ou sur des applications et sites spécialisés. En voici quelques-uns :

  • tandem.net ;
  • italki.com ;
  • conversationexchange.com ;
  • studentsoftheworld.org ;
  • etc.

Conseil : assurez-vous de trouver un partenaire linguistique qui ait les mêmes objectifs d’apprentissage que vous et un niveau de langue plus ou moins équivalent. Cela vous permettra de tirer le meilleur de ce partenariat linguistique.

Varier les ressources et les exercices pour un apprentissage complet

Dénicher les ressources pédagogiques nécessaires à l’apprentissage d’une langue

Apprendre une langue sans professeur signifie que vous devrez trouver vos ressources pédagogiques par vous-même. Heureusement, cela est beaucoup moins compliqué que ce que l’on s’imagine. Internet permet d’avoir accès à de nombreux outils, qu’ils soient gratuits ou payants.

De plus, il n’est pas nécessaire de multiplier les ressources pour pouvoir apprendre une langue étrangère seul. Mieux vaut 1 ou 2 ouvrages de qualité que des dizaines de petits outils linguistiques incomplets. Alors, quelles sont les ressources pédagogiques vraiment nécessaires pour votre apprentissage ? Faisons le point ensemble.

Un manuel de langue

Il peut s’agir d’un manuel scolaire, comme ceux que l’on peut trouver pour les étudiants de collège, lycée, voire université. Avec cet ouvrage, vous pourrez apprendre la grammaire et le vocabulaire de votre langue cible et les assimiler via des exercices. Si ces méthodes classiques ne vous conviennent pas, sachez qu’il existe aussi des méthodes intuitives (comme les méthodes Assimil, Harrap's, ou encore Berlitz) qui sont conçues spécialement pour apprendre une langue en autodidacte.

Mise en garde : apprendre une langue prend du temps. Ne tombez pas dans le piège des belles promesses. Les slogans comme « apprendre une langue en x semaines » ou encore « devenez bilingue sans efforts » sont de beaux arguments marketing, pas des vérités linguistiques.

Un bon dictionnaire

Le dictionnaire bilingue est l’outil indispensable pour l’apprentissage d’une langue. Il en existe de très bons sur Internet… et ils sont totalement gratuits ! Le mieux est de trouver un dictionnaire en ligne qui donne également la traduction du mot dans son contexte.

Des ressources sonores

La plupart des méthodes destinées à l’apprentissage autodidacte des langues contiennent déjà des ressources de types « dialogues ». Ces dernières vous permettent de vous familiariser avec la phonétique de votre langue cible. Rassurez-vous, si vous ne disposez pas de ressources sonores avec votre manuel de langues, vous pouvez toujours vous orienter sur des podcasts ou des vidéos YouTube.

Autres ressources pédagogiques

Avec les trois types de ressources précédemment citées, vous devriez déjà pouvoir étudier une langue sans l’aide d’un professeur. Si vous le souhaitez, rien ne vous empêche d’utiliser d’autres outils comme :

  • des applications du type Babbel, Duolingo, MosaLingua, etc. ;
  • un outil de répétition espacée pour apprendre le vocabulaire ;
  • des livres de vocabulaire thématique ;
  • des livres bilingues ;
  • un guide de conversation ;
  • des sites d’actualités ;
  • etc.

Lorsque vous choisissez une ressource, assurez-vous qu’elle corresponde bien à votre niveau, au risque de vite perdre votre motivation.

Écrire, lire, parler et écouter : trouver l’équilibre entre les 4 facettes des langues

Les langues, c’est de la 4D ! Pour pouvoir apprendre une langue étrangère seul, il faut donc comprendre quels sont les aspects à travailler et comment s’y prendre.

La compréhension orale : écouter

Il s’agit de la capacité à comprendre ce que vous dit un interlocuteur. Cet aspect de la langue peut notamment être travaillé via l’écoute de dialogues enregistrés ou de podcasts. Pour joindre l’utile à l’agréable, vous pourrez également améliorer votre compréhension orale en écoutant des chansons ou en regardant des films dans votre langue cible.

L’expression orale : parler

C’est sans doute la facette de la langue la plus difficile à travailler en autodidacte. C’est pourquoi il est primordial de pouvoir échanger avec un partenaire linguistique. Ce n’est pas toujours évident, surtout pour les personnes réservées ou timides. Mais apprendre une langue c’est aussi savoir sortir de sa zone de confort.

La compréhension écrite : lire

Contrairement à l’expression orale, la compréhension écrite est la dimension linguistique la plus simple à travailler seul. Après avoir appris l’alphabet et la phonétique de votre langue cible, vous pourrez tout simplement lire les textes présents dans votre manuel. Pour les niveaux plus avancés, il est aussi très facile d’avoir accès à des articles de presse, des romans, etc.

L’expression écrite : rédiger

Il s’agit de la capacité à écrire des phrases grammaticalement correctes dans la langue que vous apprenez. Au début, vous procéderez certainement par imitation en vous aidant des exemples donnés dans votre manuel de langue. Pour pousser cette facette de la langue un peu plus loin, vous pourrez ensuite vous trouver un correspondant, ou même tenir un journal.

Construire la bonne méthode pour apprendre une langue étrangère en autodidacte

L’autonomie : la clé de l’apprentissage autodidacte

Lorsque vous apprenez une langue étrangère dans le cadre scolaire ou universitaire, c’est l’école ou le professeur qui décide :

  • du rythme de travail ;
  • des outils utilisés ;
  • des exercices à faire ;
  • du contrôle des connaissances

Si vous décidez d’apprendre une langue sans l’aide de personne, c’est à vous de construire ce cadre d’apprentissage. Il faut donc savoir être autonome car personne ne sera là pour vous imposer des heures de cours ou des « interros de vocabulaire ».

Cette autoformation a un avantage non négligeable : c’est l’occasion rêvée de lutter contre la procrastination. Vous verrez qu’en vous obligeant à étudier une langue au quotidien, vous apprendrez également à optimiser votre temps et à aller à l’essentiel. Vous pourrez ainsi fixer votre propre rythme de travail et n’utiliser que les outils qui vous font vraiment progresser.

En parlant d’essentiel, apprendre une langue étrangère en autodidacte, c’est aussi savoir sur quoi vous devez focaliser votre attention. Vous devrez identifier vos points faibles pour pouvoir les travailler davantage. Ce sera donc à vous de faire vos propres contrôles de connaissances. Pour cela, pas besoin de préparer un examen. Avoir un regard objectif sur ses progrès et ses difficultés est largement suffisant.

Se fixer des objectifs pour garder la motivation

La plus grosse barrière à laquelle les apprenants autodidactes doivent faire face est mentale : il s’agit de la motivation au long cours.

Lorsque l’on apprend une langue tout seul, il n’y a personne pour entretenir notre motivation ou pour nous encourager. Très vite, on est tenté de repousser tel chapitre à plus tard ou de ne pas finir cet exercice… Après tout, qui viendra vérifier ?

Pour ne pas baisser les bras, votre apprentissage doit avoir un but. Pour arriver à ce but, il faudra vous fixer des objectifs clairs et déterminés dans le temps.

Imaginons que votre projet linguistique soit le suivant : « je veux apprendre à parler espagnol ». Cet objectif vous semble-t-il motivant ? Pas vraiment. En revanche : « je veux avoir un niveau B1 en espagnol pour pouvoir voyager en Argentine l’année prochaine », là c’est tout de suite plus concret.

Vous pourrez ensuite vous fixer des objectifs intermédiaires tous les deux mois par exemple. Le fait d’atteindre ces objectifs-paliers n’en sera que plus motivant. Ils pourront vous servir de tremplins pour atteindre votre but final : réussir à apprendre une langue étrangère en autodidacte.

  

Apprendre une langue étrangère en autodidacte, ce n’est pas toujours une sinécure, mais c’est possible. Tout le monde peut y arriver à condition de faire preuve d’autodiscipline et d’un peu de débrouillardise.


jeudi 19 novembre 2020 07:59

mis à jour il y a 2 mois

banniere babbel application
Organisez votre séjour linguistique

Faites des cours de langues à l'étranger et vivez une nouvelle expérience.

Navigate forward to interact with the calendar and select a date. Press the question mark key to get the keyboard shortcuts for changing dates.

2 semaines
18 ans